>
MENU Réserver Oetker collection
FRANÇAIS

L'AMBITION DEVENUE REALITÉ

La naissance d'un mythe

Des prés au prestige
L'histoire du Faubourg Saint-Honoré commence en 1715, lorsque la cour quitte Versailles pour Paris suite à la mort de Louis XIV. Pour satisfaire son besoin de luxe et recréer les fastes de Versailles qui étaient le quotidien des courtisans, d’immenses et somptueux hôtels particuliers sont construits sur ce qui n’étaient auparavant que des prés et des champs.


Le Faubourg de la Mode
 
A la fin du 19ème siècle, le somptueux hôtel d’Evreux bientôt rebaptisé Palais de l'Elysée devient la résidence officielle des Présidents de la République. A la même époque, les premières boutiques de luxe font leur apparition. Le sellier Hermès et la couturière Jeanne Lanvin s'installent sur le Faubourg Saint-Honoré, faisant naître sa réputation.

Le plus luxueux hôtel de Paris
En 1923, Hippolyte Jammet achète sur le Faubourg la magnifique demeure du Comte Jules de Castellane. Son ambition ? En faire l'hôtel le plus luxueux de Paris. Il l’appelle Le Bristol en hommage à Frederick Hervey, 4ème Comte de Bristol, grand voyageur du 18ème siècle célèbre pour son goût du luxe et ses grandes exigences en matière de confort.


L'ouverture
L’Hôtel ouvre en avril 1925, en plein cœur des années folles. Paris est alors une grande fête, une explosion de créativité. On danse partout le Charleston, on révolutionne la peinture dans les ateliers de Montparnasse, on philosophe dans les cafés littéraires, Joséphine Baker se déhanche avec son célèbre pagne de bananes et Sydney Bechet est à l’apogée de sa carrière. Durant ces années prospères, libres et insouciantes, Paris attire les plus grands noms du monde des arts, de la culture et de la mode : Picasso, Mondrian, Hemingway, Scott Fitzgerald, Dali, Rochas, Balanciaga, Coco Chanel, Elsa Schiaparelli, etc.

La légende en marche

Le Bristol Paris pendant la Seconde Guerre Mondiale
En Juin 1940, Le Bristol Paris devient le siège de l’ambassade des Etats-Unis et de tous les américains résidant à Paris.

Stars et Strass
En 1954, Pierre Cardin ouvre une boutique rue du Faubourg Saint-Honoré, imité bientôt par Christian Lacroix, Hermès, et beaucoup d’autres. Les stars hollywoodiennes commencent à fréquenter Le Bristol Paris : Kim Novak, Rita Hayworth, Charlie Chaplin...

Sa position stratégique, tout près des plus grandes maisons de Haute Couture, en fait également l’hôtel préféré des photographes de mode.

Au sommet du Luxe
En 1962, le très respecté guide de voyage américain "Fielding Travel Guide To Europe" classe Le Bristol Paris à la première place de son classement, assurant au Palace une prestigieuse réputation qui ne s’est jamais démentie depuis.

Une histoire de famille

Une vie de Palace
Pierre Jammet, le fils d'Hippolyte Jammet, naît en 1925 quelques jours seulement avant l’ouverture du Bristol Paris. Il grandit dans l’Hôtel, ce qui le prépara au mieux à en prendre les rennes en 1964.

Rudolf Oetker
En 1978, Rudolf Oetker, fondateur du groupe industriel allemand Oetker, déjà propriétaire du Brenners Park-Hotel and Spa à Baden Baden et de l’Hôtel du Cap-Eden-Roc au Cap d’Antibes, acquiert un nouveau joyau : Le Bristol Paris.

Toujours plus de luxe
L’Hôtel est bientôt agrandi sur le site d’un ancien couvent, avec 16 nouvelles chambres et suites ainsi qu’un charmant jardin intérieur. Le Professeur Pinnau, architecte du yacht d’Aristote Onassis, dessine la nouvelle piscine et lui donne l’allure d’une proue de voilier ancien. Au 6ème étage, elle domine les toits de Paris.

La métamorphose d'un Palace

Mise en beauté
En 2007, l’Hôtel acquiert un immeuble adjacent sur l’avenue Matignon. Cultivant sa proximité avec le monde de la mode, Le Bristol Paris crée ses désormais célèbres "Samedis de la Mode" et inaugure ses expositions de sculpture, présentant dans son jardin des œuvres d’artistes comme Diane de Württemberg.

La résidence Matignon
En 2009, la nouvelle aile dévoile 21 nouvelles chambres et 5 suites supplémentaires, ainsi qu’un nouveau restaurant, le 114 Faubourg, qui deviendra très vite l’une des brasseries les plus courues de Paris.

Un Palace couronné de gloire

Le Meilleur Bar du Monde
En 2013, Le Bar du Bristol est élu Meilleur Bar du Monde. Ce lieu feutré, vivant et élégant devient très vite le lieu incontournable des soirées parisiennes, pour se retrouver autour d’un cocktail d’exception concocté par le Chef Barman Maxime Hoerth, Meilleur Ouvrier de France.

Une quatrième étoile
En 2013, la Brasserie gastronomique du Bristol Paris, le 114 Faubourg, et son chef d’alors Eric Desbordes, sous la houlette de son mentor Eric Frechon, sont récompensés d’une première étoile au guide Michelin.

 

Restauration d’un monument
En 2014, Le Bristol Paris resplendit de ses 6 années de totale rénovation. Une rénovation réalisée dans la plus grande discrétion, pour ne pas perturber le confort de nos hôtes, que nous avons continué de servir chaque jour et chaque nuit, avec le même sens du détail et de la perfection.

Haut de page
Stay connected